Lubrification limite de revetements de ceramiques projetes, en atmosphere ambiante et corrosive

par PASCAL BEURDOUCHE

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jean Briant.

Soutenue en 1989

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude presentee porte sur le comportement de differentes ceramiques en frottement lubrifie. Ces ceramiques sont constituees de melanges d'oxyde de chrome et de carbures de tungstene, projetes au moyen d'une torche a plasma, sur des substrats d'acier et d'aluminium. Le comportement de ces revetements a ete considere en lubrification limite face a eux memes, a un acier nitrure, ou a un nitrure de silicium massif. Les echantillons ont frotte en atmosphere ambiante ou en presence de dioxyde de soufre. Il s'avere que le comportement en frottement et en usure des pieces depend beaucoup de celui des films qui se forment sur celle-ci. Le comportement des films est lie a plusieurs facteurs, a savoir: 1) leur qualite mecanique et leur aptitude a supporter la presence de particules; 2) les conditions de pression et de temperature atteintes dans le contact, qui determinent la vitesse de reaction des lubrifiants; 3) la resistance des materiaux a la fragilisation par fatigue qui determine la presence de particules dans le contact. Parmi les produits essayes, les revetements a base d'oxyde de chrome ont demontre dans ces conditions les meilleures potentialites


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 74 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.