Etude par rmmn des interactions drogues-membranes. Application aux molecules d'ajoene, d'amphotericine b et aux glucosyl phospholipides de nucleotides

par Jean-Claude Debouzy

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Paul Vigny.

Soutenue en 1989

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre travail montre que les spectroscopies rmn et rpe combinees a l'utilisation de differents systemes membranaires modeles peuvent, en association avec des esperiences sur des systemes vivants contribuer a: i) la comprehension du mecanisme d'action des drogues au sein de la membrane lorsque celle-ci represente le site actif. Un premier exemple, represente par la molecule d'ajoene, met en evidence un effet fluidifiant aspecifique de la phase profonde de la membrane. Dans le deuxieme exemple, l'amphotericine b, est presentee l'etude de la specificite antifongique de ces antibiotiques liee a l'activite ionophore, celle-ci elle-meme conditionnee par l'association moleculaire avec les sterols de membrane; ii) l'elaboration de transporteurs transmembranaires de drogues lorsque la membrane constitue l'obstacle a franchir. Les conditions requises pour le transport de nucleotides modifies, antiviraux par un phosphotriester ont ete etablies selon ces methodes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 169 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.