Contribution a l'etude des genes actives pendant la differenciation erythrocytaire terminale : regulation du gene humain codant la porphobilinogene desaminase

par VINCENT MIGNOTTE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de PIOTR SLONIMSKI.

Soutenue en 1989

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous nous sommes interesses aux mecanismes moleculaires qui regulent l'expression de genes marqueurs d'une differenciation cellulaire. Notre modele est la regulation au cours de l'erythropoiese du gene humain qui code la porphobilinogene desaminase (pbgd). Ce gene possede deux promoteurs; l'un est actif dans toutes les cellules, l'autre uniquement dans la lignee rouge. Ce memoire traite tout d'abord de la structure de la partie amont du gene pbgd humain, et de la description d'une mutation a l'origine d'un deficit hereditaire en pbgd dans tous les tissus sauf la lignee rouge. Nous decrivons ensuite l'etude de l'expression du gene pbgd humain introduit dans des cellules de phenotype erythroide ou non erythroide. Nous montrons que la specificite tissulaire du promoteur erythrocytaire est dominante sur l'effet d'un enhancer heterologue place en cis et qu'un fragment de 800 bp de ce promoteur contient des signaux suffisants pour une regulation specifiquement erythrocytaire. Les interactions entre le promoteur erythrocytaire et des proteines nucleaires ont ete etudiees in vitro. Cette etude a ete menee parallelement a celle du promoteur du gene humain de beta-globine. Deux facteurs tissu-specifiques reconnaissent un fragment du promoteur erythrocytaire du gene pbgd. L'un, nf-e1, se fixe a de multiples sequences dans le gene de beta-globine; l'autre, nf-e2, n'avait pas ete decrit auparavant et la sequence qu'il reconnait fixe aussi des proteines de la famille ap1. Enfin, des deletions et des mutations ponctuelles qui detruisent des sites nf-e1 ou nf-e2 abolissent l'inductibilite du promoteur erythrocytaire du gene pbgd lors de la differenciation. Ces resultats suggerent que des interactions entre plusieurs facteurs erythrocytaires assurent la regulation fine des genes transcrits dans les cellules rouges


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 252 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.