Les proteoglycans de l'incisive de rat : etude biochimique, localisations immunocytochimiques : etude d'un modele experimental pathologique

par Hélène Chardin

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de JEAN MICHEL GAREL.

Soutenue en 1989

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La purification des proteoglycans a partir d'un extrait dentaire total a ete realise les fractions ont ete analysees electrophoretiquement ainsi que leurs chaines glycaniques. Par ailleurs les extraits obtenus ont permis l'immunisation de lapins. Les anticorps purifies reconnaissent deux bandes de poids moleculaires 110-120 et 150-180 kda identifiees comme etant des proteoglycans. La localisation immunocytochimique en microscopie photonique montre un marquage important des conjonctifs pulpaires et desmodontaux, des espaces extracellulaires de l'organe de l'email et des espaces endostes de l'os mandibulaire. Par ailleurs, la localisation ultrastructurale des glycosaminoglycans par utilisation d'un complexe hyaluronidase-or permet de detecter du chondroitine sulfate et/ou de l'acide hyaluronique dans l'ensemble du conjonctif pulpaire, la predentine, la dentine et l'email jeune dont l'epaisseur ne depasse pas quelques travees. La tunicamycine provoque une accumulation cytoplasmique de glycogene in vivo et in vitro. Au niveau matriciel, des modifications de la fibrillation du collagene sont observees sur les germes de molaires de souris en culture; des perturbations de la mineralisation dentinaire apparaissent in vivo apres onze jours d'intoxication. La signification de ces perturbations cellulaires et matricielles est envisagee. L'ensemble de ces travaux conduit a envisager une nouvelle repartition des proteoglycans de l'incisive de rat peut-etre en rapport avec une heterogeneite entre les proteoglycans membranaires ou matriciels


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 115 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.