Le temps social dans la culture algérienne et ses incidences quant aux transformations

par Rachid Boussaada

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Jean-Pierre Wargnier.

Soutenue en 1989

à Paris 5 .


  • Résumé

    Les sociétés en procès de développement souffrent de l'organisation du temps. Leur problème n'est pas une simple mobilisation des ressources humaines et techniques et un engagement dans la bataille économique. Il relève plutôt d'une attitude façonnée par une culture dynamique qui les place sur la voie du processus du développement. Le changement devrait s'opérer tout d'abord au niveau culturel et mental; en d'autres termes, procéder à une mutation qui pourrait donner naissance a un ethos au sens wébérien. Cependant, le placage des modèles occidentaux ne semble pas donner des résultats heureux. Il a même fait faillite dans certain cas. La cause de cet échec réside dans la méconnaissance de la réalité socio-culturelle. Le cas algérien est à ce titre révélateur, en effet le processus d'industrialisation est très peu maitrise en Algérie, il traduit une perturbation dans les mentalités, dans les habitudes, en un mot dans l'organisation sociale. Le temps, dimension essentielle de la vie sociale, n'est pas du tout intériorise comme paramètre oblige de la modernisation.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (327 f.)
  • Notes : Thèse non reproduite
  • Annexes : Bibliogr. f. 320-327

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14591
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.