Judeite et psychanalyse

par Jacquy Chemouni

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Roland Doron.

Soutenue en 1989

à Paris 5 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Freud a toujours affirme que ses origines juives ont joue un role dans la decouverte de la psychanalyse. Son attitude a l'egard du sionisme illustre la facon dont il assume sa judeite et sa germanite. Il accepte l'idee de la creation d'un etat juif, mais refuse que celui-ci se fasse au detriment des autochtones arabes; il ne souhaite pas que jerusalem devienne une capitale juive et craint que le sionisme ressuscite le pouvoir de l'ancienne religion ces restrictions ne l'empechent pas d'adherer a des organisations juives sionistes comme la kadimah ou le keren ha-yesod. Pendant plusieurs annees, de 1897 a 1917, il prononcera des conferences aub'nai b'rith, association juive culturelle en tant que juif, il a souffert de l'antisemitisme qu'il rencontre veritable ment a l'universite. Il proposera une interpretation psychanalytique de l'antisemitisme, considere comme l'emanation d'un complexe de castration, sans pour autant reduire son analyse au domaine psychologique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque de psychologie Henri Piéron (Boulogne-Billancourt, Hauts-de-Seine). Service commun de documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.