Physiologie et pharmacologie clinique de la vasomotricité dans les maladies du collagène

par André Kahan

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Alain Lockhart.

Soutenue en 1989

à Paris 5 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nos études pharmacodynamiques ont montré l'efficacité de la nifédipine, de la nicardipine et du diltiazem dans le phénomène de Raynaud. La nifédipine est plus efficace que la prazonine sur le spasme vacsulaire digital, en utilisant des doses des deux médicaments ayant un effet similaire sur la réponse vasopressine à la phényléphrine. Nous avons mis en évidence une limitation majeure de la capacité de vasodilatation coronaire dans la sclérodermie systémique, suggérant l'existence d'une anomalie organique des petites artères coronaires. Nos études pharmacodynamiques, utilisant les tomoscintigraphies myocardiques au thallium-201, ont montré la réversibilité partielle des défauts de perfusion coronaire après vasodilatation coronaire maximale par le dipyridamole i. V. , suggérant l'existence d'un spasme de la microcirculation coronaire. L'administration par voie orale de nifédine, de nicardipine ou de captopril entraîne à court et à long terme une amélioration des défauts scintigraphiques de perfusion myocardique. La nicardipine administrée par voie orale entraîne à court terme une amélioration de la fonction ventriculaire gauche segmentaire évaluée par angiographie isotopique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (115 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle médecine et odontologie.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.