Une pensée sociale catholique : les idées de Fleury, La Bruyère et Fénelon

par François-Xavier Cuche

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Jacques Truchet.

Soutenue en 1989

à Paris 4 .


  • Résumé

    La thèse s'efforce de montrer la cohérence d'un groupe, compose d'anciens protégés de Bossuet, et de sa pensée économique et sociale, examinée successivement dans sa critique de la société classique, sa théorie fondamentale de la société, ses modèles exemplaires, historiques ou fictifs, et ses propositions concrètes de réformes. Souvent proche des "réformateurs" de la fin du dix-septième siècle mais d'abord caractérisé par son inspiration catholique, le groupe a affronte aussi bien la laïcisation sociale due à la naissance de l'Etat moderne que les premiers assauts des "Lumières". Sensible à l'évolution historique des moeurs et refusant tout pessimisme anthropologique absolu, il a cependant ressenti son temps comme un temps de crise, intellectuelle, sociale et économique. Cette étude montrera à la fois le caractère périssable de toute synthèse sociale chrétienne et de remarquables permanences d'ordre conceptuel, idéologique et théologique dans la pensée sociale catholique à travers les temps.

  • Titre traduit

    A Catholic social thought : the ideas of Fleury, La Bruyère and Fénelon


  • Résumé

    We are trying to show how coherent were a group of disciples of Bossuet and their social and economic thought as it manifested itself in the critique of contemporary society, their basic theory of society, the historical or fictitious models they set up as examples and their concrete reform proposals. Their thought was often close to the thought of the "reformateurs" of the end of the seventeenth century, but they were catholic thinkers first of all. They confronted the problem of the secularization of society, due to the rise of the modern state, as well as the first advances of the "enlightenment" they were conscious of the historical changes and refused all absolute anthropological pessimism, even if they experienced their time as a time of crisis - an intellectual, social and economic crisis. Based on the results of our study, two conclusions could be made : the fact that every christian social synthesis is perishable, but also that catholic social thought shows remarkable conceptual, ideological and theological consistency throughout the centuries.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1991 par Cerf à Paris

Une pensée sociale catholique : Fleury, La Bruyère et Fénelon


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (866 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1701
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3966
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14506-<1 À 4>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA4.LET.1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1991 par Cerf à Paris

Informations

  • Sous le titre : Une pensée sociale catholique : Fleury, La Bruyère et Fénelon
  • Dans la collection : Histoire , 0769-2633
  • Détails : 1 vol. (612 p.)
  • ISBN : 2-204-04394-X
  • Annexes : Notes bibliogr. Bibliogr. p. 541-582. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.