Raison et délire, Kant lecteur de Swedenborg

par Monique David-Ménard

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Marie Beyssade.

Soutenue en 1990

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dans quelle mesure la réflexion kantienne sur la folie fut-elle déterminante pour la formation de la philosophie critique, -science des limites de la raison humaine-, et de la philosophie transcendantale dans ses aspects théorique (théorie de l'objet de connaissance) et pratique ? Cette recherche tente de relire la critique de la raison pure en examinant le rapport de l'anthropologique au philosophique depuis l'essai sur les maladies de la tête (1764) et les rêves d'un visionnaire expliques par des rêves de la métaphysique (1766) jusqu'à l'anthropologie, considérée d'un point de vue dogmatique (1798).

  • Titre traduit

    Reason and madness, Kant reading Swendenborg


  • Résumé

    How important have been Kant’s thoughts on madness in determining the formation of his philosophy, both critical and transcendental, in his theoretical aspect, eg. In his theory of the object, as well in the practical aspect ? The research, here, developed intends to re-read the critique of pure reason in examining the relationship between anthropology and philosophy from the essay on the sickness of the mind (1764), to the dreams of a spirit-seer in the light of dreams of metaphysics (1766) and, later on, to the anthropology (1798).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Thèse non corrigée

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1946
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.