Les tristes d'ovide dans la tradition elegiaque romaine : la poetique de la rupture

par Anne Videau

Thèse de doctorat en Études latines

Sous la direction de Alain Michel.

Soutenue en 1989

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette monographie sur la poetique d'ovide dans ses tristes, recueil elegiaque, est ordonnee thematiquement: depart et voyage, decor, personnages, poetique du heros nason. Elle est orientee par une interrogation sur la representation de la rupture. A travers une comparaison avec les elegies romaines anterieures, avec des epopees, sont degages figures et type de narration privilegies. Les figures de la separation, negation et antithese surtout, s'articulent a celles d'une tension vers l'union, surtout l'oxymore. La narration est centree sur temps et lieu du passage et de l'imminence. Contre les effets dissociateurs du metre elegiaque discontinu travaillent la dilation chronologique, l'usage d'une metaphore centrale (auguste: jupiter optimus maximus, maitre de l'atmosphere), des jeux semantiques accentuant l'osmose entre decor, personnages et poetique. Cette coherence interne originale est l'application du concept d'aptum utilise par nason pour reintegrer dans la poetique contemporaine sa poesie marquee par des defauts de materia et d'elocutio. La coherence interne du recueil se double d'une coherence par rapport au genre elegiaque: depart, mort, corps en desordre, decor d'hiems, parole interrompue constituent une recurrence thematique; l'antithese entre deux lieux et ou deux temps une recurrence figuree; la situation du paraklausithyron une recurrence narrative. L'elegie serait lieu de pivotement des contraires, poesie du transitoire immobilise dans l'imminence d'un fin et ou d'une naissance.


  • Résumé

    This complete monography addresses the poetics of tristia, a book of elegies by ovid. The approach is thematical: the departure and the journey; the background of exile; the heroes; the poetics of the hero naso. The author focuses on the question of the representation of rupture. By comparing the work with previous roman elegiac poems and with epopees the analysis outlines the stylistic figures and the specific narrative type privileged by ovid in the tristia. The figures evocative of separation, especially negation and antithesis, are articulated with those expressing a trend towards union, especially oxymoron. The narration is focused on time and place of passage and imminence. The author analyses the method used by ovid to attenuate the dissociative effects of the discontinuous elegiac metre by using a deliberate dilation of time, by using a central metaphor (augustus: iuppiter optimus maximus, lord of the atmosphere) or by indulging in semantical exercices wich accentuate the osmosis between background, heroes and poetics. This internal coherence is an application of aptum used by naso to integrate his poetry in the contemporary poetics despite its defects. With respect to the elegiac genre, departure, death, representation of injured bodies, backgrounds of hiems, interrupted word constitute a thematical recurrence; the antithesis a figurative recurrence; the situation of paraklausithyron a narrative recurrence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1704
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.