Utopie et dialogue dans le lyrisme de nelly sachs

par Laurent Cassagnau

Thèse de doctorat en Études germaniques

Sous la direction de Gérard Schneilin.

Soutenue en 1989

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La poesie de n. Sachs constitue une tentative de retrouver le sens apres auschwiz. Cette quete du sens, condition de la survie, ne peut se faire qu'au-dela de l'absurdite politique du genocide. Ainsi le refus du niveau historique fonde-t-il le projet poetique sachsien: c'est seulement en se tournant vers ce qui est en-deca au-dela de l'histoire, vers le mythe que l'on peut trouver un sens acceptable. La reinterpretation de mythes et la creation de mythes personnels libere la possibilite d'un sens existant, mais non disponible immediatement: cette croyance en un sens perdu promis est utopique parce que la mort et la souffrance (collective ou personnelle) sont considerees comme les moments negatifs d'une dialectique qui debouche sur un au-ela qui est a la fois origine et telos. La poesie essaye de designer cette utopie; le poeme se constitue a partir de deux poles (l'ici douloureux de l'espace-temps humain, le la-bas de la transcendance, eternelle et infinie) et dit l'articulation dynamique entre les deux. La poesie est dialogique parce qu'elle interroge l'utopie et accueille sa parole. N. Sachs cherche a creer une langue pour un poeme qui est dialogue avec une instance utopique (la mort, les morts): le je qui parle fait apparaitre dans l'espace du poeme un tu qui n'existe que dans l'allocution. La langue necessaire a ce dialogue est en rupture avec la langue de la tradition qui, depuis auschwitz, est devenue caduque, et avec la langue discursive qui n'est pas a meme de dire l'utopie. La poesie de n. Sachs, pour etre adequate a son objet, se fait enigmatique et se laisse tenter par la folie et le mysticisme.


  • Résumé

    We poetry of n. Sachs constitutes and attempt to retrieve meaning after auschwitz. This quest for meaning, a condition for survival, is only able to be accomplished outside of the absurdity of the politics of genocide. Thus sachs'poetical project is founded on the refusal of contemporary historical events : only in turning away from or projecting beyond history towards myth is one able to find acceptable meaning. The reinterpretation of myth and the creation of personal myths produce the possibility of the exisence of meaning, but no meaning which is reality accessible. This belief in a lost promised meaning is utopic because death and suffering (collective or personal) are considered as the negative moments of a dialectic which opens on to that which is both origin and telos. The poetry attempts to describe this utopia. The poems are constituted from two poles: the agony of the contemporary time is juxtaposed to the eternal and infinite transcendent. The poetry speaks to the dynamic articulation between the two. The poetry is dialogical because it questions utopia yet welcomes the language of utopia. Sachs seeks to create a language for a poem which is in dialogue with a utopic moment (death, the dead): the "i" that speaks appears in the space of the poem while the "you" exists only in the allocution. The necessary language for this dialogue is a rupture with the language of tradition, which since auschwitz has become weak, and with discourse, which is no longer able to speak of utopia. The poetry of sachs, to

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON CORRIGEE

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1851
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.