Le poete et la vierge : etude sur les formes poetiques du culte marial, en langue d'oil, aux xive et xve siecles

par GERARD GROS

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Daniel Poirion.

Soutenue en 1989

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude du lyrisme marial en france aux xive et xve siecles revele sa fecondite dans trois directions : la poesie aristocratique, le mouvement palinodique, enfin la production devote. A la cour, le fournisseur de la piete distingue d'un signe unique la priere qu'il concoit, soit en raison de la preeminence du destinataire, soit en fonction des enjeux politiques, tandis que l'artiste officiel (ou revant de le devenir) sollicite l'evangile de la vierge afin d'illustrer le prestige princier. La poesie citadine des puys cultive d'abord la contrafacture religieuse du poeme amoureux, jusqu'a dessiner le portrait d'une vierge courtoise, puis elle perpetue, en la specialisant et en renouvelant constamment son inspiration, la forme complexe et surannee du chant royal. La litterature devote, enfin, sans cesser de perfectionner la paraphrase du texte pieux, porte a l'autonomie le genre de l'oraison soit en visant a l'esthetique souveraine de la rhetorique, soit en imposant (a destination de tous milieux) le discours proliferant d'une sorte de lai qu'impregne definitivement le ton de la complainte.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1680 /1-2/
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.