Liber Pater en Afrique

par Ahlem Boussaada Jalloul

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Marcel Leglay.

Soutenue en 1989

à Paris4 .


  • Résumé

    Liber Pater-Bacchus introduit en Afrique dès l'époque hellénistique par le biais du Dionysos grec, fut associé à Shadrapa, une divinité locale. A l'époque romaine, la diffusion de son culte se répandit sur la quasi-totalité des territoires africaines ; les très nombreuses archéologiques (textes épigraphiques, temples, sculptures et mosaïques) viennent confirmer ceci. Toutefois, les sites de la tripolitaine, ancien comptoir phénicien, avec la nulidie joua un rôle prépondérant dans la religion bachique surtout avec l'avènement de la dynastie sévérienne, au début du 3e siècle ap. JC. La spécifie de liber en Afrique, outre son aspect de dieu de la fertilité et de la fécondité, il apparait particulièrement comme un dieu cosmoscrator (dompteur des félins et des forces de la nature), qui joue essentiellement un rôle officiel et politique dans la cité, en tant que dieu et génie de la patrie.

  • Titre traduit

    Liber Pater in Africa


  • Résumé

    Introduced at ancient in Africa in the Hellenistic period and associated to an local divinity, Shedrapa. Perhaps in the 4th. The cult of liber pater-Bacchus becoming among the some important religion of roman Africa. He had his temples, and we found him in inscriptions, mosaics, and sculptures. . . God of wine and vine, mysteries, he had been particularly an official god, the protector of the severian dynasty.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Thèse non Corrigée

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1879
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.