Recherches sur l'oeuvre de jorge luis borges : ecriture et reecriture

par Michel Lafon

Thèse de doctorat en Études latino-américaines

Sous la direction de Maurice Molho.

Soutenue en 1989

à Paris 4 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Apres avoir dresse l'etat de la critique et celui du corpus borgesiens, on propose une traversee analytique de l'ensemble de l'oeuvre de jorge luis borges sous les auspices du concept de "reecriture", dont on ebauche une definition. Dans une premiere partie ("thematique"), on montre comment la reecriture subsume l'ensemble des discours borgesiens sur le savoir et permet l'etablissement d'une poetique, dont pierre menard et heraclite sont les figures tutelaires. Dans une deuxieme partie ("pratique"), on analyse d'abord la facon dont borges n'a cesse de reelaborer sa vie, en la decoupant en "autobiographemes" qui ont tous pour fonction de le consacrer comme "reecrivain"; ensuite, la facon dont chaque texte borgesien ne cesse de reecrire des textes anterieurs, de borges ou d'autres scripteurs. Dans une troisieme partie ("efficace"), on ebauche une phenomenologie des innombrables manieres dont les intellectuels de tous pays et de tous champs reecrivent borges. Enfin, on pointe comment l'ecriture borgesienne - et c'est sa maniere la plus profonde d'etre inexorablement une reecriture - est la continuelle reconduction de quelques scenarios originels : scenario genealogique, scenario surrectif. . .


  • Résumé

    After taking stock of the situation of borgesian criticism and of the extent of the corpus itself, i propose an analytical examination of the whole of j. J. Borges's works under the auspices of the concept of "rewriting", for which i offer a tentative definition. In the first part ("thematique"), i argue that in borges's works, the theme of rewriting subsumes all fields of knowledge thereby making it possible to construct a poetic system whose dominant figures are pierre menard and heraclitus. In the second part ("pratique"), i analyse firstly the way in which borges divides his life into "auto-biographemes", which all aim at consecrating him as a "re-writer" ("reecrivain"); secondly the way in which each borgesian text is a rewriting of previous texts, be they by borges or other writers. In the third part ("efficace"), i outline a phenomenology of the in numerable ways in which intellectuals from all countries and provinces rewrite borges. Finally, i point out that borges's writing is most inexorably a rewriting in that it is the never-ending re-enactment of a few initial scenarii : gestation emergence. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne Paris 4. Service commun de la documentation. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 1602
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.