Espaces, paysages et représentations chez les colons américains aux XVIIe et XVIIIe siècles

par Catherine Bécasse

Thèse de doctorat en Études nord-américaines

Sous la direction de Monique Pruvot.

Soutenue en 1989

à Paris 3 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Pour les anglais qui, apres avoir ete contraints ou avoir choisi de quitter leur patrie a la fin du seizieme siecle, s'installerent sur la frange est du continent nord-americain, se poserent des problemes de representation de l'environnement quotidien. Les schemas culturels elabores en europe n'offraient pas de solution satisfaisante pour rendre compte de la realite americaine. Les recits des premiers decouvreurs soulignent la difficulte a decrire, et ainsi a maitriser par le discours, la luxuriance ainsi que les premiers habitants, les "natives" du nouveau monde. Afin de se donner l'illusion qu'ils dominaient parfaitement un espace et un milieu difficiles, les colons installes au sud du maryland tenterent systematiquement d'imiter l'angleterre qu'ils venaient de quitter, et de re-creer leur mere-patrie en amerique. Au contraire, les colons de nouvelle angleterre, en refusant tout modele anglais, elaborerent une vision mythique de l'espace, d'inspiration biblique, et batie autour de la triple symbolique age d'or "wilderness" jardin d'eden. Pour trouver une representation "americaine" de l'espace, une image qui se libere de tous les modeles, il faut travailler a l'echelle individuelle et se tourner vers des formes d'art populaire, telles que le folk art, les almanachs, ou encore les nombreuses vues de villes. Toutefois, seule une vision suffisamment englobante, comme celle des puritains de nouvelle angleterre, put fournir assez de force pour, grace a une approche differente de l'espace, donner naissance et permettre a une veritable "identite americaine" de se developper.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 323 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3844
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14195

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA3.LET.1989
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/0242
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.