Elements pour une definition de la notion de phrase, avec application a l'anglais

par Dominique Boulonnais

Thèse de doctorat en LINGUISTIQUE

Sous la direction de Françoise Dubois-Charlier.

Soutenue en 1989

à Paris 3 .


  • Résumé

    La these presentee examine la pertinence de la notion de phrase en linguistique. A partir d'une etude de la portee des subordonnees adverbiales, on construit une representation semantique hierarchisee du produit langagier. La phrase est definie comme la combinaison d'un tropique, ou signe de mode, et d'un phrastique, ou contenu prepositionnel, dans une version revisee du travail de hare (1970). Le tropique a pour equivalent syntaxique minimal le temps, defini de maniere a inclure toutes les formes verbales, finies et non finies, en un systeme symetrique. La notion de temps est egalement etendue aux small clauses. On examine ensuite les structures predicatives non phrastiques, comme les complements des verbes de perception et les differentes formes d'attributs, de maniere a les distinguer des formes phrastiques avec ou sans verbe. La derniere partie est consacree a une breve description de la structure et de la distribution des phrases enchassees de l'anglais. On conclut enfin en montrant la specificite de la phrase dans la theorie x-barre.

  • Titre traduit

    Towards a definition of the notion of sentence, with special reference to english


  • Résumé

    The present dissertation examines the legitimacy of the concept of sentence and its role in linguistic theory. A semantic definition is first constructed, based on a study of the scope of adverbial clauses, which points to the existence of different levels of organization in linguistic expressions. Sentences are described as the combination of a tropic, or sign of mood, and a phrastic, or propositional content, in a revised version of hare's 1970 work. Tense, defined so as to include all verbal forms, finite and non finite, in a symmetrical system, is given as the minimal syntactic equivalent of the tropic, and thus as the constitutive element of sentences. The notion of tense is also extended to small clauses. Non-sentential predicative structures, such as perception verb and suject or object complements, are examined in an attempt to distinguish them from verbal and non-verbal sentential forms. The structure and distribution of embedded sentences, divided into two groups of primary and derived forms, are then given a brief description. In conclusion, the specificity of sentences is demonstrated within the framework of x-bar theory.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : v, 598 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 420-BOU-ELE
  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.