Humanisme et nouveau monde : etudes sur la pensee de jose de acosta

par Monique Mustapha

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de André Saint-Lu.

Soutenue en 1989

à Paris 3 .


  • Résumé

    L'etude d'ensemble approfondie de la pensee scientifique d'acosta permet de rattacher le jesuite au courant de l'humanisme devot qui se met en place a la fin du xvie siecle. Audela des attaches traditionnellles qui caracterisent sa pensee (orthodoxie scrupuleuse et defiance vis-a-vis des theories nouvelles en theologie, conception aristotelo-thomiste de la science et du monde en philosophie), la place qu'il accorde a l'experience dans l'elaboration du savoir est revelatrice d'une mentalite prescientifique: consideree comme une source de verites absolues, l'experience fournit des donnees aussi indubitables que les enseignements de l'ecriture ou les principes de la philosophie; quand les observations liees a la decouverte du nouveau monde contredisent le savoir recu, acosta est conduit a de fructueuses confrontations; les questions pour lesquelles il expose les vues les plus novatrices ont en commun de repondre a des preoccupations scientifiques et a des inquietudes missiologiques et politiques (place faite aux approches geographiques, origine des indiens et des animaux du nouveau monde). Les implications politiques de ces chapitres justifient une etude detaillee de la pensee politique d'acosta; il apparait que, tout en condamnant les conditions dans lesquelles les indes sont passees sous tutelle espagnole et les abus du systeme colonial, acosta repugne a epouser les conclusions radicales d'un las casas; il prefere en appeler aux consciences et prone une moralisation des institutions selon une attitude fortement marquee d'augustinisme et profondement ambigue.

  • Titre traduit

    Humanism and the new world. Studies on the thought of jose d'acosta


  • Résumé

    A thorough overall study of d'acosta's scientific thought leads one to relate the jesuit to the trend of pious humanism which finds a place at the end of the 16th century. Beyond the traditional links which are characteristic of his thought (a scrupulous orthodoxy and a distrust of new theories in theology, an aristotelo-thomist notion of science and of the world in philosophy), the room he gives to experience in the elaboration of knowledge reveals a pre-scientific mentality: considered as a source of absolute truths, experience provides data as indubitable as the teachings of scriptures or the principles of philosophy; when the observations linked to teh discovery of the new world contradict inherited knowledge, d'acosta is led to fruitful confrontations; the matters on which he expounds the most innovative views all answer scientific concerns and missiologic and political preoccupations (the room given to geographic approach, the origin of the indians and of the animals of the new world). The political implications of these chapters justify a detailed study of d'acosta's political thought; it appears that, while condemning the conditions under which the indies fell under spanish rule, and the abuses of the colonial system, acosta is loath to adopt the radical conclusions of a las casas; he prefers to appeal to consciences and commends a moralisation of institutions according to a deeply amibuous attitude sharply stamped with augustinism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (610, 22 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA3.LETT.1989
  • Bibliothèque : Casa de Velázquez. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.