Le pluriel du beau. Essai sur sa genese au xviiie siecle et sur l'emergence du principe de relativite dans l'esthetique litteraire. Allemagne, angleterre, france

par Marc-Mathieu Münch

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Claude Pichois.

Soutenue en 1988

à Paris 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans l'antiquite, au moyen age et pendant presque toute la periode "neo-classique", les theories litteraires reposent toutes sur l'idee que le beau est unique, absolu, codifiable et reperable. Cependant, au cours du xviiie siecle, on commence a se demander si le beau est absolu ou relatif. Il devient, en effet, de plus en plus difficile, au cours du xviiie siecle, de pretendre que les divers chefs-d'oeuvre litteraires de l'occident repondent a une seule definition de la beaute. C'est ainsi que herder, d'abord, et ensuite les theoriciens du xixe siecle en sont arrives au relativisme esthetique. En tenant compte de ce contexte general, cette these etudie la genese du relativisme chez les principaux critiques et ecrivains allemands, anglais et francais du xviiie siecle. Elle apparait principalement dans les discussions qui concernent l'emotion esthetique, le genie, les regles, l'originalite, l'imagination, la "mimesis", le gout, le sublime et les diversites historiques et geographiques, discussions qui ont donne son plan a cette these. Elle s'efforce, en outre, de definir la problematique generale de la question du beau singulier ou pluriel.


  • Résumé

    In the antiquity, in the middle ages and in almost the whole of the neoclassical period, the theories of literature were all grounded on the belief that the beautiful is single, absolute, open to definition and identification. In the course of the xviiith century, however, some people started to wonder whether this concept was absolute or relative. Accordingly, this period witnesses a growing perplexity as to stating that the masterpieces of the western world all conform to a single definition of beauty. Thus did herder first, then the xixth century theorists come to a form of aesthetic relativism. Within this general context, the present thesis aims at studying the birth and development of relativism in the main german, english and french critics and writers of the xviiith century. This conception is to be found principally in the discussions about the feeling of beauty, genius, the sublime together with historical or geographical diversity: such discussions have outlined the construction of this thesis, which, additionally, strives to define the terms of the problematic nature of beauty - single or plural.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1976 par Éditions Ophrys à Paris

La "symbolique" de Friedrich Creuzer


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Section Censier.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1976 par Éditions Ophrys à Paris

Informations

  • Sous le titre : La "symbolique" de Friedrich Creuzer
  • Dans la collection : Association des publications près les universités de Strasbourg , fasc.155
  • Détails : 1 vol. (165 p.)
  • ISBN : 2-7080-0434-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 143-155. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.