Ouvriers et mouvement ouvrier parisiens pendant la Grande Guerre et l'immédiat après-guerre : histoire et anthropologie

par Jean-Louis Robert

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Antoine Prost.

Soutenue en 1989

à Paris 1 en cotutelle avec Paris 1 .


  • Résumé

    Le projet repose sur la volonte de ne pas separer l'etude des ouvriers de celle du mouvement ouvrier; de la le choix de la greve et de la reunion de base comme objets principaux pour une analyse des mediations. Des fichiers informatises (18000 reunions socialistes, 789 greves. . . ) ont ete constitues pour une analyse anthropologique. Dans une premiere partie, l'etude porte sur les transformations induites par la guerre, la segmentation ouvriere accentuee, les rapports sociaux et les nouveaux terrains investis par le mouvement ouvrier. La dimension morale fortement normative pese sur toutes les pratiques quotidiennes. L'anthropologie de la militance permet de conclure a la destruction de la culture socialiste de 1914 (fin de la reunion au cafe par exemple). Un certain modele ouvrier, celui du "sublime", disparait au profit du metallurgiste de la grande usine. Dans une deuxieme partie, chronologique, l'etude porte sur l'evolution du sentiment national des ouvriers parisiens et leurs aspirations politiques, voire revolutionnaires. Malgre une progressive et forte poussee du pacifisme, le sentiment national est reste massif, un sentiment d'abord caracterise par la defense du "sol". Par contre l'union sacree est tot condamnee et les grandes vagues de greves attestent d'une conscience de classe vive. En juin 1919, une ideologie s'est meme constituee.

  • Titre traduit

    Working-class and labour movement of paris during the first world war and the immediate after-war, history and anthropology


  • Résumé

    The project is based on the connexion of the working class and labour movement's studies; so the strike and the basis' meeting are the first objects for a mediations' analysis. Files (18000 socialists meetings, 789 strikes. . . ) are established with a computer for an anthropological analysis. In a first part, study regards the transformations because of the war, the emphasized fifferenciation of the working class, the social relations and the new practices of the labour movement. The anthropology of militantism lets us to the conclusion that the socialist culture of 1914 is dead. The model of worker, the "sublime", disappears for the metallurgist of the great factory. The second part, chronological, studies the evolution of the parisian workers' national feelings and politic -even revolutionnary- aspirations in spite of a progressive and important growing up of the pacifism, the national feeling is always considerable and it is first caracte- rised by the defense of the ground. On the other hand the "union sacree" is early condamned and the strikes, very important, testify a real class consciousness. In june 1919 a new ideology is even constituted.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1995 par Annales littéraires de l'Université de Besançon à [Besançon] et par diff. les Belles lettres à Paris

Les Ouvriers, la Patrie et la Révolution : Paris 1914-1919


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 9 vol. (2511 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. Notes bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1989 ROB (1-9)
  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 89 ! 100
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : s-s
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4329
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14336-<1 À 9>

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 668
  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA1.LETT.1989
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1995 par Annales littéraires de l'Université de Besançon et par diff. les Belles lettres à [Besançon]

Informations

  • Sous le titre : Les Ouvriers, la Patrie et la Révolution : Paris 1914-1919
  • Dans la collection : Annales littéraires de l'Université de Besançon , 11
  • Détails : 1 vol. (484 p.)
  • ISBN : 2-251-60592-4
  • Annexes : Notes bibliogr. Sources et bibliogr. p. [415]-462. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.