Evolution de la population des archipels du Pacifique aux XIXe et XXe siècles

par Jean-Louis Rallu

Thèse de doctorat en Lettres et sciences humaines

Sous la direction de Roland Pressat.

Soutenue en 1989

à Paris 1 .


  • Résumé

    La baisse démographique des populations océaniennes à la suite des contacts avec les européens est un sujet qui a provoqué beaucoup de controverses. Les iles marquises sont un des archipels ou la dépopulation est le plus souvent citée. Mais elle a été peu étudiée sauf à partir des recensements. Une étude, à partir de la reconstitution des généalogies, selon les méthodes de la démographie historique a permis de mieux comprendre ce qui s'est passe aux marquises. La population a diminué à partir de 1830 environ, a un taux moyen de - 2%, a quoi il faut ajouter les épidémies très meurtrières du XIXème siècle. La baisse permanente était due à une fécondité réduite par les maladies vénériennes (plus de 25 % des femmes étaient stériles dans les générations anciennes). Cependant, c'est la très forte mortalité (espérance de vie à la naissance de 21 ans ou moins entre 1986 et 1924) due aux maladies nouvelles et au manque de moyens médicaux, qui est la principale cause de la dépopulation. A Tahiti, à partir d'une évaluation de 70 000 habitants lors de la découverte on observe une baisse importante. Les monographies formant la 2eme partie de la thèse montrent que des phénomènes semblables ont existé dans de nombreuses iles de Polynésie et de Mélanésie. De nombreuses iles ont cependant connu une dépopulation moins importante, mais on rencontre rarement des iles ou la population est restée stable.

  • Titre traduit

    The evolution of pacific islands population in the nineteenth twentieth centuries


  • Résumé

    The rapid decrease of oceanian populations following the coming of europeans in the islands is a subject of controversy. The marquesas islands are one of the most wellknown cases of depopulation. Census data show a rapid decrease. A reconstitution of the genealogies enabled us to do a study using methods of modern historical demography. The decrease of the population 8- 2 % a year) stated by 1830, independent of epidemics. The continuous decrease was partly due to high proportions of infer- tile woman (over 25% in generations born in the nineteenth century) as a consequence of veneral diseases. The main cause of population decrease was high mortality (life expectancy at birth diseases introduced by the newcomers. Medical services were very poor. The population of Tahiti is evaluated at 70 000 persons by 1967. A rapid decrease occured then. Other monographs of the second part of the dissertation show rapid population decrease in several islands in Polynesia and Melanesia. On another hand a slow population decrease affected many islands. Few islands had a stable population.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1990 par Institut national d'études démographiques à Paris et par Presses universitaires de France à

Les populations océaniennes aux XIXe et XXe siècles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (463 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 442-446. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Pierre Mendès France (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 89 : 34
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : I 4= 14258-<1,2>
  • Bibliothèque : Institut national d'études démographiques. Service de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : L8 4464

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.PA1.LETT.1989
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 4467
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 1990 par Institut national d'études démographiques et par Presses universitaires de France à Paris

Informations

  • Sous le titre : Les populations océaniennes aux XIXe et XXe siècles
  • Dans la collection : Travaux et documents , 128 , 0071-8823
  • Détails : 1 vol. (XV-348-22 p.-[1] f. de pl.)
  • ISBN : 2-7332-0128-X
  • Annexes : Bibliogr. p. 345-348
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.