Les actions politico-militaires de François de Mahy dans la conquête de Madagascar

par Désiré Ramakavelo

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Guy Pedroncini.

Soutenue en 1989

à Paris 1 .


  • Résumé

    François de Mahy, député de La Reunion de 1871 jusqu'à 1906, a utilisé pleinement ses 35 années de carrière politique pour atteindre son objectif principal qu'est l'annexion de Madagascar. Ayant perdu la nationalité française en 1810, par la prise de possession de l'ile par l’Angleterre, les hommes politiques réunionnais, considèrent Madagascar dans la conception de la défense du territoire, comme la pièce maitresse de leur indépendance politique dans cette zone. Aussi faut-il engager un processus de guerre contre Madagascar pour annihiler la menace de la prépondérance britannique dans l'océan Indien ? Assurant l'intérim du ministre de la marine et des colonies en 1883, il décida l'expédition de l'amiral Pierre. La politique continentale de la France est mise en cause. Le gouvernement français évitant l'isolement de la France en Europe, préfère maintenir le statu quo à Madagascar, en reconnaissant la souveraineté de la reine Malgache sur l'ensemble du territoire malgré les dépenses engagées lors des expéditions en 1883 et en 1895. Ainsi, la conquête de Madagascar est l'illustration de deux politiques diamétralement opposées, celle de François de Mahy caractérisée par l'annexion de la grande ile et celle de Rainilaiarivony, premier ministre "Hova" connue par l'unification territoriale, garante de l'indépendance et de la souveraineté nationale.

  • Titre traduit

    The politico-military of François de Mahy during the conquest of Madagascar


  • Résumé

    François de Mahy, deputy for La Reunion from 1871 to 1906, devoted his 35 years of political career entirely to one main target, i-e, the annexation of Madagascar. After their island was conquered in 1810 by England, the politicians in La Reunion, lost their French citizenship. How they considered Madagascar as an essential factor in order to presence their political independence in that geographical area. As provisional minister for the navy and for the colonies, François de Mahy decided to send Admiral Pierre to military expedition. That affected France’s policy in Europe. The French government wanted to avoid any risk for France to become isolated in Europe, and so, preferred to keep the statu quo in Madagascar by recognizing the Malagasy queen's authority on the whole territory, not considering the expenses caused by the 1883 and 1895 expeditions. So, the conquest of Madagascar is an example for totally opposed policies : on the one hand, François de Mahy policy trying to make the great island a French colony, on the other hand, Rainilaiarivony's policy known as the territorial unification of the country, which is the necessary condition for the independence and the national sovereignty.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Les actions politico-militaires de François de Mahy dans la conquête de Madagascar


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (462 f.)

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Jean-Claude Colliard (Paris).
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : D 89 ! 9

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1511-1989-9033-1987-44
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Les actions politico-militaires de François de Mahy dans la conquête de Madagascar
  • Détails : 1 vol. (462 p.)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.