La conjuration de catilina : cesar, un instigateur oublie

par GEORGES M. DUVAL

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de BERNARD COMBET FARNOUX.

Soutenue en 1989

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Au dernier siecle de la republique romaine, tous les partis ont tente de s'emparer du pouvoir par la violence. Le role de certains des conjures dans la conjuration de catilina a toujours ete minimise. Dans sa these, l'auteur montre que cesar fut, en realite, un des principaux instigateurs du complot et devait en etre le premier beneficiaire, mais son destin prodigieux n'a jamais permis de devoiler la verite. Le premier parmi les hommes et aspirant a sieger parmi les dieux. Cesar ne pouvait tolerer que ses egarements passes viennent ternir son apotheose. Divinise, il instaura, sous le couvert d'institutions republicaines videes de toute substance, un systeme monarchique tirant sa legitimite de l'origine divine du pouvoir et tenant pour sacrilege toute opposition aux volontes du prince, mythe protege depuis toujours par un silence prudent et general sur les veritables dessous de cette affaire. Ce systeme politique n'a jamais totalement disparu et depuis une cinquantaine d'annees, par un nouvel avatar, il est meme en train de retrouver en france une nouvelle jeunesse sous la forme du culte de l'"homme providentiel".


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.