Causes externes et causes internes dans la collection hippocratique

par CELINE VINCENTELLI

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de Antoine Thivel.

Soutenue en 1989

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Quoi qu'en dise la legende, hippocrate et ses disciples n'ont pas invente la medecine, et, si la collection hippocratique porte le titre de premier recueil de medecine scientifique ce n'est pas pour ses decouvertes et reussites. Pourtant la medecine hippocratique fait partie, sans aucun doute, du "miracle grec", mieux elle l'explique en partie. En effet par dela toute polemique, malgre les errements et les bizarreries des doctrines, le lecteur moderne se doit avant tout de retenir la demarche intellectuelle de ces medecins qui participaient a l'elaboration de la science en fondant l'art medical sur un savoir causal. Souvent delaissee par les commentateurs, l'etiologie merite un regard attentif : elle montre les rapports etroits qui unissent la philosophie presocratique et la medecine grecque qui lui emprunte ses theories micromacrocosmiques ; elle presente une conception de la maladie qui reste unique dans l'histoire medicale : les hippocratiques affirment l'analogie de tous les etres vivants, leur concordance constitutive avec le cosmos ; la maladie est basee sur un prejuge cosmologique, elle est toujours l'expression d'une dissension entre l'organisme humain (les causes internes) et le monde exterieur (les causes externes).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.