Les cartes de paiement : aspect de droit economique comparé (la France et l'Allemagne)

par Ingeborg Krimmer

Thèse de doctorat en Droit

Sous la direction de Directeur de thèse inconnu.

Soutenue en 1989

à Nice .


  • Résumé

    Cette étude concerne deux phénomènes nouveaux du paiement par carte. Tout d’abord, dans les deux pays concernés, pratiquement toutes les banques se sont regroupées au sein d'un seul organisme pour l'émission d'une carte de paiement unique. Un ensemble cohérent, porté par une structure horizontale - celle établie entre les banques -, et par une structure verticale - celle créée avec les porteurs de cartes et les commerçants acceptant les cartes -, a ainsi été créé. Ces organismes définissent les conditions d'émission des cartes et élaborent des contrats-type applicables à tous les participants au réseau de cartes. Ces organismes constituent non seulement des ententes, mais, en l'absence de dispositions légales en la matière, ils se trouvent à la tête d'un véritable ordre économique privé, régissant toute une activité. Ensuite, d'autres secteurs économiques se lancent dans l'émission de cartes, la constitution de réseaux de commerçants et de porteurs de cartes sur le modèle des banques. Le droit positif est mal adapté pour résoudre les problèmes juridiques crées par ces deux phénomènes dont certains, comme celui de la preuve et de la responsabilité, de la protection de la vie privée, de l'accès au réseau sont surtout ressentis par les commerçants ou les porteurs de cartes.

  • Titre traduit

    Aspects of economic law concerning credit cards (France and Germany)


  • Résumé

    This study concerns two changes that have recently taken place on the subject of credit cards in the two countries examined. First, practically all banks have created a grouping, the French banks an economic interest grouping, the German banks a limited liability company. The system is based on a horizontal structure the grouping - and on vertical structure, achieved by agreements both between banks, retailers and credit card holders. These agreements are worked out by the groupings. The anti-trust authorities consider these groupings to be cartels; but they authorized them. There are no laws that govern credit cards; legislation implemented by the groupings allow private control of this economic activity by the banks. Secondly, more and more non-banks distribute credit cards, recruiting retailers and credit card holders in the same way and with similar terms as the banks. In the two countries, the present law is not adapted to problems resulting from this evolution. These problems deal mainly with proof and liability, protection of privacy and the right of use of this type of payment.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (458-XXV p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. I-XXV Notes bibliographiques en bas de page. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Droit et Science politique.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1989NICE0021ter

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.NICE.DROIT.1989
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GM1161-1989-1993-1987-4
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.