Étude fondamentale et appliquée du réchauffage du cristal au plomb par rayonnement infra-rouge

par Jean-Louis Tanguier

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jacques Kleinclauss.

Soutenue en 1989

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Dans l'industrie du verre, et en particulier chez les cristalliers, les fours de réchauffe des ébauches sont alimentés en gaz sous pression. Ils sont bruyants, polluants et gros consommateurs d'énergie. Pour limiter ces nuisances et améliorer les performances énergétiques, un four à rayonnement infrarouge d'origine électrique est à l'étude. Sa mise au point nécessite de définir les mécanismes de transfert de chaleur qui régissent les évolutions de température dans un milieu semi-transparent (MST) dont la forme originale est cylindrique. Après avoir mené une importante recherche bibliographique relative aux propriétés thermo-optiques du matériau concerné, un verre au plomb, la mesure du champ de température dans un bloc de verre au cours des différentes phases de travail a été réalisée sur le site industriel. Cela a nécessité la mise au point d'une technique de mesure fiable et adaptée au milieu industriel. L'analyse fondamentale des résultats obtenus a conduit à proposer une modélisation des transferts couplés (rayonnement - conduction et convection) existant dans le verre ainsi qu'entre le verre et son environnement. Elle repose sur l'étude des luminances et s'appuie sur une triple discrétisation (temporelle, zonale et spectrale). L'exploitation du modèle de simulation permet de prévoir la répartition spectrale du rayonnement infrarouge, la puissance et donc le type d'émetteurs à mettre en œuvre pour obtenir un réchauffage du cristal correspondant aux impératifs de fabrication. La réalisation d'un four expérimental et des premiers essais réalisés avec celui-ci ont permis de prouver que le réchauffage du verre par rayonnement infrarouge est non seulement possible mais également que ce procédé permet de réduire considérablement les consommations énergétiques ainsi que les nuisances


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (234 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 215-220

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : SC N1989 525
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.