Sylviculture et production du chêne sessile en France

par Jacques Trencia

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean Bouchon.

Soutenue en 1989

à Nancy 1 .


  • Résumé

    L'objectif du présent travail étant de réviser les résultats d'un dispositif unique en Europe : un réseau de placettes d'éclaircies expérimentales issues de régénération naturelle. Ce travail a permis de mieux évaluer les réponses des peuplements aux éclaircies et les différences existant au sein du secteur ligérien. La sylviculture du chêne est généralement considérée comme bien rodées, mais malgré tout, elle ne cesse d'évoluer. Les modifications de sylvicultures à l'intérieur du dispositif expérimental en ont rendu l'étude complexe. L'étude de la croissance en hauteur dominante dans les placettes du réseau met en évidence l'existence de quatre classes de fertilité. L'indépendance entre croissance en hauteur et sylviculture n'est vérifiée que dans certaines limites ; des éclaircies très fortes (avec un objectif de 70 arbres par hectare à 35 mètres de hauteur) peuvent provoquer une réduction prolongée de la croissance en hauteur. Quant aux sylvicultures appliquées, elles diffèrent souvent de celles visées. On a donc du chercher un indicateur de densité plus facilement déterminé que la hauteur dominante. La production totale est aussi bien expliquée par la circonférence dominante que par la hauteur dominante indépendamment de la fertilité de station. Les normes réelles appliquées pourraient donc être traduites en termes de circonférences dominantes. Les régimes sylvicoles pratiques ne permettent pas l'obtention de cernes de 2 mm de largeur, cet objectif nécessitera l'expérimentation d'une conduite de peuplement qui, dès le jeune âge, stimulera le développement des houppiers et favorisera ainsi la croissance radiale sans pertes importantes de croissance en hauteur


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. [8]-180-[43] p.
  • Annexes : Bibliogr. p.169-180

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : SC N1989 486
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.