Contribution à l'étude des seuils biologiques de nuisibilité de l'avoine, (avena sativa l. ) dans une céréale de printemps (triticum vulgare vill. ) en relation avec le désherbage chimique : Effets du diclofop-méthyle et du 2, 4-D et de leur interaction

par Boualem Kafiz

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Jean Dexheimer.

Soutenue en 1989

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Des expériences de plein champ ont été réalisées durant trois années consécutives afin de déterminer les seuils biologiques de nuisibilité d'une avoine cultivée de printemps (Avena sativa L. ), espèce utilisée pour simuler une graminée adventice, dans une culture de blé de printemps (triticum vulgare L. ). L'avoine a été supprimée au stade mi-tallage sur la moitié de l'essai par un traitement au diclofop-méthyle. Les mauvaises herbes dicotylédones ont été désherbées à différentes périodes. Les effets de la densité de concurrence sur le rendement et les paramètres deproduction du blé ont été modifiés selon l'année. Dans les conditions environnementales de chaque essai, les seuils biologiques de nuisibilité de l'avoine au tallage sont de 17 plantes m-² en 1984 et de 8 plantes m-² en 1985 et 1986. Toutes les densités d'avoine ont réduit le rendement, la biomasse et certaines composantes de rendement du blé en fonction du traitement herbicide. Les rendements du blé ont été moins diminués sur les parcelles traitées que sur les parcelles non traitées. Les traitements antidicotylédones précoces ont apporté un gain de rendement supplémentaire par rapport au traitement tardif. L'application du 2,4-D immédiatement après le DM a mis en évidence l'existence d'interactions : le rendement a été modifié différemment quelle que soit l'année mais le nombre d'épis m-² a toujours été réduit. En conditions controlées, aucune interaction antagoniste du 2,4-D sur l'efficacité du DM à l'égard des deux espèces d'avoine (A. Sativa et A. Fatua) n'a été observé lorsqu'un intervalle de temps de 10 jours sépare les deux traitement herbicides. Appliqué immédiatement après le DM, une interaction peut e������tre observée mais elle est faible et dépend de plusieurs facteurs. Appliqué en mélange, le 2,4-D réduit la phytotoxicité du DM. Dans une expérience sur Avena sativa où le DM est marqué au 14C, le 2,4-D augmente légèrement la conjugaison de l'acide lorsqu'il est appliqué séparèment et favorise la pénétration du DM et la conjugaison du diclofop acide lorsqu'il est appliqué en mélange


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (274 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 231-241

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : SC N1989 417
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.