Le fluage à température linéairement croissante : caractérisation des sources de viscoélasticité anisotrope du bois

par Jean-Michel Genevaux

Thèse de doctorat en Mécanique et énergétique

Sous la direction de Daniel Guitard.

Soutenue en 1989

à Vandoeuvre-les-Nancy, INPL .


  • Résumé

    Lorsque le comportement diffère est régi par des mécanismes thermiquement actives, une expérience de fluage à température linéairement croissante est proposée. Le principe d'équivalence temps-température induit le déclenchement successif de chaque mécanisme. Une modélisation permet d'identifier l'énergie d'activation, la constante de temps et l'amplitude de chacun d'eux à partir d'une seule expérience de durée limitée. Appliquée aux bois de peuplier, douglas et hêtre, à la pâte à papier et au hêtre traité par l'acétylène, l'expérience met en évidence des anisotropies différées du bois, supérieures à l'anisotropie "élastique". Un accroissement d'humidité modifie la cinétique des mécanismes. Les anisotropies et les influences du taux d'humidité induisent des hypothèses quant à la localisation des sources de fluage dans la matrice, les renforts ou les interfaces de ce composite

  • Titre traduit

    Creep at linear increasing temperature : characterization of the sources of the anisotropic viscoelasticity of wood


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (142-38 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 138-142. Résumé

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque du LMGC.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH-PDF
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. BU Ingénieurs.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1989 GENEVAUX J.M.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.