Transformation et translocation de l'azote sous influence lombricienne et microbienne : modèles et validation écologiques

par Rasheed Hameed Hassan

Thèse de doctorat en Physiologie et biologie des organismes et populations

Sous la direction de Jacques Cortez.

Soutenue en 1989

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Grace a l'utilisation des techniques de marquage (coloration et #1#5n), nous avons pu suivre, en serre et au champ, le transfert d'azote vers les plantes, en presence ou non de lombriciens (lumbricus terrestris l. ). Pour ce faire, deux types d'experiences ont ete entreprises, l'une, en microcosme, en serre, nous a permis de quantifier et de suivre les transferts de l'azote depuis deux litieres de c/n differents (9,5 et 42,6); l'autre, de mesurer, au champ, les debits d'azote d'origine lombricienne et la part assimilee, in situ, par la prairie. Le double marquage des lombriciens (coloration et #1#5n), leur reintroduction dans le milieu naturel et leur recapture a intervalles predetermines, pendant 48 jours d'experience, nous ont permis (1) de valider au terrain les debits d'azote d'origine lombricienne observes au laboratoire (14,2% par jour a 14c et 16,1% par jour au terrain a 16,5c) avec un q#1#0 de 1,65, (2) de quantifier l'azote emane par les animaux (80%) et reassimile par les plantes (23% de l'azote corporel initial)

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [2], 156 f
  • Annexes : Bibliogr.: f. [145]-156

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 89.MON-243
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.