Recherches sur les taxies des Copépodes parasites de Poissons : le modèle Caligus minimus Otto, 1848 parasite buccal du loup, Dicentrarchus labrax Linné, 1758

par Laurent Fraile

Thèse de doctorat en Sciences biologiques. Parasitologie

Sous la direction de Georges Bouix et de ANDRE RAIBAUT.

Soutenue en 1989

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Une etude experimentale a permis de mettre en evidence trois types de facteurs influencant les deplacements de la larve infestante (copepodite) et des adultes de caligus minimus copepode parasite buccal du loup dicentrarchus labrax. Alors que la phototaxie est toujours positive, la rheotaxie depend de l'intensite du courant d'eau. La chemotaxie est positive vis-a-vis du mucus: elle est specifique et fonction de la quantite de mucus. Les recepteurs sensoriels impliques dans ces phenomenes de taxies sont des soies sensorielles antennulaires. Certaines ont des structures soit rheo-, soit chemoreceptrices. Nous avons en outre, observe une soie sensorielle mixte rheo- et chemoreceptrice

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [7], 208 p
  • Annexes : Bibliogr.: p. 187-208

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 89.MON-227
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'ichtyologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.