Interactions photon-W et W-W : tests dans les collisionneurs e+e<, pp̄ à haute énergie

par Henri Lévêque

Thèse de doctorat en Physique théorique. Constituants élémentaires, milieux dilués et optique

Sous la direction de FERNAND RENARD.

Soutenue en 1989

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les collisions w-w et photon-w, en tant que sous-processus interne, semblent tres prometteuses dans les futurs collisionneurs e#+e#, ep, pp (pp). Ces collisions ont un interet majeur pour la decouverte du higgs et le test de la structure de jauge. Une etude de la cinematique, puis de la dynamique des interactions presentes degage les approximations successives realisant une caracterisation maximale de ces collisions. Ceci se realise avec des elements methodiques bien codifies, innovant l'approche connue de la collision photon-photon. La premiere de ces etapes, dite "approche convolutive", permet une estimation rapide des sections efficaces pour une grande variete de processus aux collisionneurs du tev. Par la suite, une etude plus precise a ete menee, cas par cas, sans l'approximation precedente. Nous avons aussin consacre une partie de cette etude a la possibilite d'observation de nouvelles particules et anomalies dues a une eventuelle sous-structure des bosons w. (y isoscalaire, w*, z*). On constate alors des desaccords parfois importants avec la methode du "w-equivalent". La premiere approximation se revele donc parfois incorrecte dans l'application a un processus specifique

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [2], 253 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 89.MON-220
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.