Cytosquelette membranaire et sécrétion acide gastrique

par Frédéric Mercier

Thèse de doctorat en Biochimie. Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Dominique Bataille.

Soutenue en 1989

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les cellules parietales gastriques sont utilisees comme modele pour etudier la dynamique de l'assemblage du cytosquelette membranaire. A l'etat basal (cellules non secretantes), il existe un ensemble de membranes tubulovesiculaires inactives dans le cytoplasme de la cellule. Sous l'action d'un secretagogue, ces membranes fusionnent avec une forme pre-existante d'extension de la membrane apicale, le canaliculus secretoire qui developpe de nombreuses microvillosites et devient actif en terme de secretion d'hcl. Des anticorps monoclonaux diriges contre differentes cellules de la glande du fundus gastrique de rat ont ete produits et caracterises. Un anticorps reconnait specifiquement les cellules parietales. L'antigene, une proteine de 95 kd s'avere de plus, etre un marqueur des transformations morphologiques puisqu'il est present dans les tubulovesicules de la cellule au repos comme dans le canaliculus secretoire de la cellule stimulee. Nous avons pu realiser des doubles marquages avec differents anticorps diriges contre des proteines du cytosquelette, et observer en microscopie photonique et electronique qu'il y avait une mobilisation massive de deux proteines corticales, l'actine et la spectrine au niveau de la cellule parietale lors de la secretion. A l'etat basal, les tubulovesicules reconnues par le marqueur specifique apparaissent distribuees de facon diffuse dans le cytoplasme des cellules, sans connection apparente avec les proteines du cytosquelette. Dans les cellules stimulees, le marqueur specifique et les deux proteines coroticales se retrouvent colocalises au niveau des membranes apicales et des microvillosites composant le canaliculus secretoire. Les membranes secretant l'hcl sont maintenant exposees a la lumiere de la cellule et cette insertion est stabilisee par un nouvel assemblage de proteines corticales. Des donnees biochimiques confirment le changement de densite membranaire (due

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 66, [65] f
  • Annexes : Notes bibliogr., bibliogr., [8] f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 89.MON-009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.