Les theories esthetiques d'e. J. Poynter (p. R. A. )

par MARIE ANNE RIVIERE

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Paul Veyriras.

Soutenue en 1989

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Peintre neo-classique, directeur du south kensington museum puis de la national gallery, president de l'academie royale et enfin theoricien de l'esthetique, e. J. Poynter etait, du fait de la multiplicite de ses fonctions et de ses talents, un membre influent dans le milieu artistique de la seconde moitie du xixeme siecle. Mettant l'accent sur le role de la tradition, une bonne education et une predisposition naturelle pour les arts, ses preceptes se manifestent de facon tres claire dans sa propre peinture, ou rigueur intellectuelle et imagination prolifique se melent pour aboutir a une oeuvre d'art telle que les maitres italiens du quattrocento pouvaient la concevoir. Par ailleurs, il developpe l'idee de fonctionnalisme dans la beaute des objets, soulignant que cette derniere n'existe pas a l'etat brut, mais se faconne grace au travail conjugue du corps et de l'esprit. L'art est donc le receptable des qualites superieures de l'homme, et aussi le lien entre son caractere fini, parce qu'il est mortel, et infini du fait de la perennite de l'oeuvre creee.


  • Résumé

    A neo-classical painter, director of the south kensington museum and then of the national gallery, president of the royam academy and art theorist, e. J. Poynter was, because of the multiplicity of his functions and gifts, an infleuntial member in the artistic field during the second half of the nineteenth century. Putting the emphasis on the part played by tradition, a good education and a natural bent towards arts, his precepts are made obvious in the pictures he painted thankd to the fine mingling of both his intellectual exactness and his bright imagination, and thay come to a masterpiece such as concieved by the italian masters of the quattrocento. In other respects, he develops the idea of functionalism in the beauty of objects and underlines that the latter does not exist as such but is shaped thanks to the combined efforts of the body and the mind. Thus, art is the repository of the noblest qualities of man, as well as the link between his finite character because he is mortal, and his infinite one because of the perenniality of the created work.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière. Service commun de la documentation. Bibliothèque Chevreul.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/609 (2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.