Mobilités et immobilismes d'une grande ville : Lyon de la fin du XIXeme siècle à la fin de la Seconde guerre mondiale

par Jean-Luc Pinol

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Yves-Claude Lequin.

Soutenue en 1989

à Lyon 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le prologue, consacré à une réflexion sur les études de mobilité sociale dans l'historiographie française, s'attache à montrer que Lyon, grande ville de province, est, sous la Troisième république, un bon terrain d'observation. La première partie est l'histoire des habitants d'une dizaine d'immeubles qui rendent compte des mutations urbaines survenues entre la fin du XIXème siècle et la Seconde guerre mondiale. La seconde partie est consacrée aux problèmes méthodologiques : qualité des sources, reconstitution longitudinale des carrières individuelles, problèmes de classification et de découpage spatial. La troisième partie présente la population lyonnaise en 1896, 1911, 1921 et 1936. Les coupes transversales donnent l'image d'une ville dont les caractéristiques (âge, bassin démographique, composition sociale. . . ) semblent figées. La quatrième partie repose sur la reconstitution de deux cohortes d'individus de générations différentes. La première retrace les étapes de la vie d'hommes nés en 1872-1875 et la seconde d'hommes nés en 1899-1900. La comparaison des deux cohortes met en évidence similarités (propension au départ de la ville) et différences (propension à la mobilité intra-urbaine, mobilité professionnelle et mobilité sociale). La société lyonnaise n'est pas aussi immobile que le suggerait la démarche transversale. Les clivages sociaux sont plus marqués pendant l'entre-deux-guerres qu'avant la Première guerre mondiale.

  • Titre traduit

    Mobilities and immobilities of a large town : Lyon from the end of the nineteenth century to World War II


  • Résumé

    The prologue deals with reflexions on French historiography regarding social mobility. It shows that Lyon, a large provincial town during the Third republic, was a good location for an investigation of social mobility. The first part tells the story of the inhabitants of ten buildings which witnessed the town mutations experienced from the end of the nineteenth century to World War II. The second part deals with methodological problems : the quality of the sources, problems inherent in their codification, tracing of individuals careers and spatial distribution. The third part presents the populations in 1896, 1911, 1921 et 1936. These cross-sectional approaches reveal a town whose demographic characteristics seem rigid (age, social composition, demographic basin. . . ). The fourth part traces two cohorts of different generations. The first describes the life course of men born in 1872-1875 and the second of men born in 1899-1900. The comparison of these cohorts demonstrates similarities (town living propensity) and differences (intra-urban, occupationnal and social mobility). The society of Lyon was not as immobile as suggested by the cross sectional approach. The social cleavages were more clear-cut in the inter-war period than before World War I.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (760 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LARHRA (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèques des sciences historiques.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH/1989/PIN/1-3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH.MF.LYO.LETT.1989
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/278
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.