Diversité de populations naturelles nodulantes de Rhizobium leguminosarum

par Sylvie Mazurier

Thèse de doctorat en Sciences. Microbiologie

Sous la direction de Anne-Monique Gounot.

Soutenue en 1989

à Lyon 1 .

Le président du jury était Anne-Monique Gounot.


  • Résumé

    L'etude d'une population naturelle de r. Leguminosarum a porte deux annees de suite sur quatre ensembles de bacteries nodulant des especes vegetales differentes cultivees dans un meme champ dans des conditions experimentales choisies pour permettre l'etude du biovar phaseoli (haricot), biovar trifolii (trefle) et de deux echantillons du biovar viceae (pois et lentille) en estimant l'influence de facteurs de milieu sur la diversite de ces populations; genotype vegetal, espace, temps et historique cultural. L'analyse des profils plasmidiques d'une centaine d'isolats de chacun de ces ensembles a montre que les rhizobium peuvent etre regroupes en types de similarite totale ou en classes definies par la presence de quelques plasmides communs, le plus souvent cryptiques. Des similitudes entre profils de restriction d'adn total ou isoenzymatiques des isolats ainsi regroupes revelent des caracteristiques chromosomiques communes. Ces resultats permettent, en outre, de rapprocher des isolats de biovars differents. La diversite estimee par le nombre de profils differents et les dominances de classes plasmidiques varient selon les ensembles etudies. Les isolats de ces ensembles possedent egalement des capacites variables a fixer l'azote en symbiose: les rhizobium nodulant le trefle et le pois sont fixateurs alors que le cinquieme, pour la lentille, et la moitie, pour le haricot, sont inefficients. Certaines classes plasmidiques permettent de regrouper des isolats de capacites fixatrices homogenes. Ce niveau de caracterisation est ainsi valide. En comparant les differents ensembles etudies, le genotype vegetal apparait comme un facteur determinant l'expression de la diversite microbienne lors de la mise en place d'une population nodulante et en tant que culture specifique precedant un isolement. Le facteur temps ne semble pas modifier la diversite decrite. Concernant le facteur espace, cette diversite est du meme


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 p.)
  • Annexes : Bibliogr. non paginée [14] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.