Bas-pays de Brive et fait départemental corrézien

par Jean-Michel Valade

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Guy Bouet.

Soutenue en 1989

à Limoges .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En 1790, le bas-pays de Brive, malgré son homogénéité d'ensemble, est scindé en trois parties dont la principale est rattachée au département de la Corrèze. Très rapidement, les débuts de la vie commune s'avèrent difficiles au sein de ce département hétérogène, ayant Tulle pour chef-lieu, car le bas-pays, avec Brive à sa tête, revendique le respect de son originalité physique, humaine et économique. Grâce au désenclavement ferroviaire puis à la réorientation de la production agricole à l'issue de la crise phylloxérique, en raison aussi de la qualité et de l'initiative de ses hommes, le bas-pays a su émerger. Face a l'incapacité de Tulle à assumer pleinement son rôle de chef-lieu, il a pu drainer vers sa capitale les forces vives de la Corrèze et celles d'une partie du Lot et de la Dordogne. Au terme de deux siècles d'histoire commune, le bas-pays ne s'est jamais vraiment intégré à la vie du département de la Corrèze. Le fait départemental corrézien est donc artificiel. Il n'est plus qu'une façade administrative qui doit s'accommoder de la présence dérangeante de Brive, cité davantage tournée vers le midi aquitain que vers le Limousin; une ville ambitieuse qui rêve toujours d'être à la tête d'une nouvelle structure : celle du mythique département de la Vézère.


  • Résumé

    In 1790, le bas-pays de Brive, in spite of its general homogeneity, is divised in three parts which main one is bound to Correze department. Very quickly the beginnings of common life are proving to be difficult in this heterogeneous department, having Tulle as capital, claim the respect of its physical, human and economic originality. Owing to railways lines and then to a new orientation of agricultural production at the end of phylloxera crisis, thanks also to its people's quality and initiativity, le bas-pays de Brive was able to emerge. Facing Tulle incapability to fully assume its chief-town part, it could drain to its chief-town the living forces of Correze and partly those of Lot and Dordogne departments. At the end of two centuries of common history, le bas-pays never identified itself to the life of Correze department. Therefore, the departmental reality is artificial. It is no more now than an administrative facade that must adapt itself to the disturbing presence of Brive, town more turned towards Midi Aquitain than to Limousin, an ambitious town that keeps on dreaming to be the capital of a new structure : that of the mythical Vezere department.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Lettres et Sciences humaines). Service Commun de la documentation.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 37-1989-1
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.