Nta, ntia et ntic par ingestion de piridoxilate : une nouvelle etiologie d'hyperoxalurie secondaire a l'origine d'oxalose renale aigue et chronique par depots de cristaux d'oxalate de calcium : a propos de 4 observations

par CHRISTOPHE HAN

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Philippe Vanhille.

Soutenue en 1989

à Lille 2 .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?