Mise au point de tests immunoenzymatiques pour la détection d'antigènes et d'anticorps spécifiques des infections à mycoplasmes uro-génitaux

par Marie-Florence Liepmann

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Pierre Wattré.

Soutenue en 1989

à Lille 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Multiple immunoenzymatic assay elaboration in the detection of uro-genital mycoplasma infection-specific antigens and antibodies


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Étant donné la latence et la chronicité de l'infection par les mycoplasmes urogénitaux, M. Hominis et u. Urealyticum, il nous a semblé nécessaire de disposer de techniques simples et reproductibles permettant un diagnostic rapide des infections par ces microorganismes. Pour la détection d'anticorps spécifiques de ces infections, un test immunologique de type Enzyme-Linked Immunosorbent Assay (ELISA) est choisi. Pour son élaboration, des membranes de M. Hominis et U. Urealyticum ont été obtenues après lyse aux ultrasons suivie d'une centrifugation différentielle. Après avoir étudié plusieurs types de détergents, les antigènes membranaires sont solubilisés par du déoxycholate de sodium et leur antigénicité vérifiée. D'autre part les protéines 102 et 116 kD spécifiques de M. Hominis sont obtenues par électroélution ; cet antigène est comparé à l'antigène membranaire soluble précèdent. Les conditions optimales du test ELISA sont étudiées à l'aide d'un immunsérum de lapin anti M. Hominis et/ou U. Urealyticum. La méthodologie est appliquée au diagnostic chez 150 patients. En ce qui concerne le test direct, la détection d'antigènes est effectuée par Immunobinding Assay (IBA). Des anticorps spécifiques des espèces étudiés sont préparés par immunisation des souris. Des immunoglobulines sont purifiées par précipitation au sulfate d'ammonium des immunsérums de souris suivie d'une dialyse de trois jours et d'une chromatographie d'échangeurs d'ions. La spécificité du test est étudié vis-a-vis de 5 mycoplasma et 8 ureaplasma. La technique est appliquee a l'etude de 20 prélèvements genitaux humains

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (108 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 92-101

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1989-261
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1989-262
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.