Les cellules épidermiques et leur environnement lors de la formation d'un régénérat de patte chez le phasme Carausius morosus Br : aspects structuraux, cytochimiques et tentatives de modification des surfaces cellulaires

par Edith Browaeys-Poly

Thèse de doctorat en Sciences naturelles

Sous la direction de André Bart.

Soutenue en 1989

à Lille 1 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œepidermal cells and their environment during the formation of a leg regenerate of the stick insect carausius morosus br: structural, cytochemical aspects and attempts to modify cellular surfaces


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Chez le phasme, carausius morosus, nous avons tenté de caractériser l'information de position des cellules épidermiques d'un régénérât de patte. Une étude descriptive de la mise en place et de la formation du régénérât consécutive à une autotomie a été réalisée. Le bourgeon de régénération est entouré d'une gangue qui contient de la chitine non liée à des protéines ; des glycosaminoglycanes non sulfatés tels l'acide hyaluronique et/ou la chondroïtine ; des sucres tels le mannose, la n acetyl glucosamine, la n acetyl galactosamine dont nous ne pouvons préciser s'ils sont libres ou partie constitutive de glycoprotéines. Parmi ces glycoprotéines, des composés apparentés à la fibronectine et au collagène iv des vertébrés sont présents et sont associés à la face apicale des cellules du régénérât. Nous avons tenté de perturber le morphogénèse régénératrice par l'injection de substances susceptibles d'agir sur des constituants des surfaces cellulaires et de modifier l'expression de l'information de position. L'héparine injectée dans le corps de l'animal retarde la cicatrisation et entraîne des perturbations qui semblent affecter les cellules et/ou la physiologie de l'animal. Les autres substances : rouge de ruthénium, extraits de membranes plasmiques d'épiderme, lectines, injectées dans la chambre de régénération ont également entrainé des perturbations morphologiques et un allongement de l'intermue. Dans tous les cas, on observe des déficiences de tout ou partie de la zone proximale du régénérât. L'augmentation de la durée de l'intermue semble liée à une perturbation du métabolisme endocrine

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (172 f.- [18] f. de pl.)
  • Annexes : Bibliogr. 20 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1989-247
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1989-248
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.