Phonons dans les superréseaux à n-couches

par Alfonso Rodriguez

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux

Sous la direction de Léonard Dobrzynski.

Soutenue en 1989

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'objectif fondamental de ce travail est l'étude théorique des propriétés vibrationnelles dans les matériaux composites du type superréseau à n-couches, en utilisant la théorie générale de réponses des interfaces. La théorie est appliquée à deux modèles de superréseaux à n-couches : un pour les milieux discrets et un autre pour les milieux continus, c'est-a-dire, pour les milieux dans lesquels la longueur d'onde de la perturbation est de l'ordre ou plus grande que la distance interatomique. On obtient des résultats analytiques pour les relations de dispersion des phonons dans les superréseaux et l'on met en évidence la structure de bandes caractéristiques de leur périodicité. Pour le cas du continu, on définit une zone réduite de Brillouin (ZRB), et l'on compare les résultats théoriques avec les résultats expérimentaux des phonons acoustiques dans les superréseaux à 3 et 4-couches, obtenus par spectroscopie Raman. Une correspondance satisfaisante est trouvée entre la théorie et l'expérience

  • Titre traduit

    Phonons in n-layer superlattices


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (164 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 161-164

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1989-241
  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1989-242
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.