Etude de l'insertion de l'hydrogene dans le dioxyde de titane par la mesure de l'impedance de l'interface tio#2/electrolyte aqueux

par FRANCIS CARDOT

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jean-Paul Diard.

Soutenue en 1990

à l'INP GRENOBLE .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les caracteristiques capacitives des couches de tio#2 formees par anodisation du ti dependent de leurs pretraitements electrochimiques. Nous presentons un protocole operatoire qui permet d'etudier la nature des modifications induites par ces pretraitements. A partir d'un etat stationnaire, nous avons effectue une variation de la tension de l'electrode, puis mesure, par les methodes stochastique et harmonique, l'impedance z de l'interface au cours de breves interruptions de cette variation. La valeur de la fonction de coherence de z montre qu'au cours d'une mesure, cette interface en evolution est analogue a un systeme lineaire et invariant dans le temps. Les capacites deduites de ces mesures conduisent a des courbes de mott-schottky non lineaires. Nous interpretons ces resultats par une modification du dopage de l'oxyde due aux reactions lentes d'electro-insertion et -desinsertion de l'hydrogene qui se comporte en donneur


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 87 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.