Aux urnes, salariés ! : les élections professionnelles, prud'homales et sociales : histoire et sociologie

par Dominique Andolfatto

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de FREDERIC BON.

Soutenue en 1989

à l'Université des sciences sociales de Grenoble en cotutelle avec l'Institut d’études politiques (Grenoble) .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette etude sur les elections professionnelles en france a pour projet de defricher un domaine qui parait constituer, tant pour les interesses que pour les chercheurs, un veritable maquis. Quelles sont donc les origines des elections professionnelles? comment le puzzle qu'elles composent est-il assemble? quelle analyse peut-on faire de la pratique et des resultats de ces consultations? c'est a ces differentes interrogations que ce travail de recherche s'efforce de repondre en montrant, d'abord, comment la pratique de l'election s'est imposee, a l'epoque contemporaine, sur une longue tradition des metiers: d'ou une premiere partie proprement historique, qui insiste notamment sur la naissance, les premiers pas et l'expansion de l'institution prud'homale, avant d'etendre l'analyse a toutes les experiences similaires jusqu'en 1936 (delegues mineurs a la securite, delegues d'atelier, etc. . . ). Puis l'analyse devient thematique, se portant tour a tour, pour la periode de l'apres-guerre, sur les elections aux comites d'entreprise, aux conseils de prud'hommes, a la securite sociale. Les scrutins sont a chaque fois replaces dans le contexte politique et syndical, les inflexions institutionnelles sont analysees, et les resultats observes et compares a des echelles locales - la drome et l'isere - et au niveau du pays tout entier.


  • Résumé

    The aim of the present study on professionnal elections in france is to open up a domain which appears to be a real maze, as much for the actors themselves as for researchers. What are thus the origins of professionnal election? the puzzle that they are is composed of what? what is the analysis that one can make of the practice and the results of these elections? the present research aims to reply to these questions in showing, first of all, how the practice of elections has been imposed upon a long tradition of trades : thus the first part consists of an historical analysis which deals with the birth, the first steps and extension of the institution of the "prud'hommes" (industrial tribunal) before widening the analysis to all such experiences up until 1936 (mining delegates for security at work, workshop delegates, etc. . . ). A thematic analysis follows which investigates, for the post-war period, elections to work's council ("comites d'entreprise"), industrial tribunal ("prud'hommes") benches and to the social security. These ballots are systematically replaced in their political and syndical context, and the resulting institutionnal reorientations are analysed and the results observed and compared to local levels - the drome and the isere (french departments) - and to the country as a whole.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 mcirofiches
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 598
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.