Parametres cellulaires intervenant dans l'etablissement et/ou le maintien du phenotype transforme. Etude de deux systemes cellulaires modeles

par ETIENNE PRINCIPAUD

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J.-J. LAWRENCE.

Soutenue en 1989

à Grenoble 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail presente une serie d'analyses suggerant l'existence de facteurs d'origine cellulaire, dont l'expression des proto-oncogenes cellulaires, dans l'etablissement et/ou le maintien du phenotype transforme induit par l'integration d'un virus dans sa cellule hote. La premiere partie de cette these decrit un ensemble de differences fondamentales entre deux lignees fibroblastiques transformees par le virus sv40 (type a et type n). Les cellules fr3t3 infectees par le virus sv40 en phase active de croissance donnent naissance 1) a une population cellulaire tetraploide qui presente toutes les caracteristiques de cellules transformees et qui synthetise en abondance l'antigene t et la proteine p53, 2) a des cellules diploides qui n'expriment pas l'antigene t, ayant perdu les sequences virales. A l'inverse les lignees transformees de type a infectees a l'etat quiescent sont diploides et expriment l'antigene t. Ces elements suggerent que la juxtaposition de mecanismes induits par les facteurs de croissance seriques et de mecanismes lies a l'infection virale sont susceptibles de perturber le mecanisme normal de replication, aboutissant a un phenomene d'endomitose. Dans les cellules erythroleucemiques de friend, la chute brutale de l'expression des oncoproteines nucleaires c-myc, c-myb ou p53 semble etre un prealable a la differenciation terminale induite par divers inducteurs (hmba). Les mecanismes impliques dans cette diminution n'ont pas a ce jour recu d'explications satisfaisantes. Nous avons analyse l'existence d'un lien eventuel entre la voie metabolique inositols phosphates/pkc/ca#2#+ et les variations induites par l'hmba de l'expression de ces proto-oncogenes. Dans les cellules de friend, peuvent etre detectees deux isoformes de la pkc (alpha et beta). Le traitement de ces cellules par l'hmba induit de facon coordonnee les deux enzymes. Malgre ce, la diminution de l'expression de c-myc, c-myb et du gene de la p53 due a l'hmba depend d'une voie metabolique independante. En effet, le traitement des cellules de friend par divers composes connus pour affecter la degradation des phospholipides, modifier l'activite pkc ou liberer le ca#2#+ n'affecte pas les variations dues a l'hmba


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : VOL.,145 P.
  • Annexes : 250 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque universitaire de Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.