Les isotopes stables de l'eau (#1#8o, #2h) et la transpiration des plantes aeriennes

par GUILLAUME STETTEN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de P. Hubert.

Soutenue en 1989

à Paris, ENMP .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le tracage isotopique est un outil de choix dans l'etude des flux d'eau entre le sol, les plantes et l'atmosphere qui representent une etape importante du cycle des eaux continentales. La caracterisation des transferts hydriques et en particulier de l'evaporation s'effectue grace au suivi des marqueurs isotopiques intrinseques de la molecule d'eau (#2h,#1#8o). Diverses experiences menees en conditions controlees a l'institut de physiologie vegetale (gif-sur-yvette) et au laboratoire de biogeochimie isotopique (upmc) nous ont permis de tester les modeles isotopiques d'evaporation d'une eau libre proposes dans la litterature, d'etudier le fractionnement isotopique qui intervient au voisinage de la couche limite aerodynamique de la surface foliaire, permettant ainsi de degager des influences de nature physiologique et bioclimatologique. Ces resultats permettent l'interpretation d'une campagne de prelevement au champ et l'etude de la variabilite spatiotemporelle d'un couvert vegetal dans son environnement


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 200 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Mines ParisTech. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.