Naissance d'un langage corporatif : identité citadine et métiers : Turin, XVIIe-XVIIIe siècles

par Simona Cerutti

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Maurice Aymard.

Soutenue en 1989

à Paris, EHESS .


  • Résumé

    Ce travail retrace le developpement de l'histoire des corporations de metier a turin du debut du xviie siecle jusqu'a la moitie du xviiie. Il veut rendre compte des motifs de la resistance manifestee par la population urbaine vis-a-vis de ces institutions et, parallelement, de leur soudain succes a la fin de la periode prise en consideration. Les cinq chapitres dont se compose cette recherche explorent differents contextes d'analyses: des rapports economiques et productifs, aux rapports politiques a l'interieur de la ville. En particulier, on a analyse attentivement les significations de la "proposition corporative" avancee par le gouvernement central, et l'opposition qu'elle suscita au sein de la population urbaine. L'echec des corporations tout au long du xviie siecle, ainsi que leur soudain succes dans les annees 1730 apparaissent etroitement lies a des processus de nature politique plutot qu'aux seules dynamiques economiques. Les investissements des marchands et des artisans dans les corporations se verifient lorsque les espaces urbains de gouvernement economique et politique leur sont fermes. En faisant emerger les liens entre des processus economiques et des processus de nature politique, cette recherche aboutit a une reflexion sur la pertinence des divisions entre disciplines et aussi sur l'efficacite et les fondements des classifications professionnelles adoptees par les historiens.

  • Titre traduit

    The rise of a language of work. Civic identity and guilds in turin, 17th- 18th century


  • Résumé

    This thesis deals with the development of turin guilds from the beginning of the 17th to the middle of the 18th century. It tries to explain the resistence of urban population to the institutions all along 17th century and guild's sudden succes in the first part of the 18th century. The work is devided in five chapters, each one devoted to a specific context of analysis: from the city's economic life to the power figuration. In particular a large space is given up to the analysis of the relationship between the local governement and the savoyard state. The spreading of the guilds is evaluated with regard to the consequences on the city social texture. Thus, the guilds failure during the 17th century, as well as their success in the first four decades of the 18th turn out to be part of a "political" more than an economic process. This success and failure are linked to the local political opportunities availeble to merchants and craftmen. Finally, this work aims questioning the legitimacy either of disciplinary partitions (e. G. The separation between "politics" and "economics") or of social classifications which are adopted both by actors and hisorians.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : EHESS HE 1989-44

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 620
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TMC 3924
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.