Notables, citoyens ou incompétents : les représentations des jurés à la lumière de l'histoire du jury

par Françoise Lombard

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Philippe Robert.

Soutenue en 1989

à l'EHESS .


  • Résumé

    L'etude du jury de la cour d'assises, comme institution representative, peut constituer un observatoire privilegie du processus de representation defini comme une technologie de la mediation, un mode d'articulation entre etat et societe. En effet, parler du jury peut etre l'occasion, pour d'anciens jures, de parler de l'ensemble des relations de pouvoir et des techniques qui permettent a celles-ci de s'exercer dans notre formation sociale, bref de dire ce qu'ils pensent de ce mecanisme de representation, comment ils le percoivent, comment ils se le representent. Ainsi les discours des jures peuvent etre consideres comme des mises en scene, des representations de cette representation judiciaire et au dela, parce que le systeme de justice criminelle s'insere dans notre systeme social, des representations de la representation dans le systeme social global, c'est-a-dire des mises en scene des divisions de l'univers social et de ce qui peut legitimer cette fracture entre gouvernants et gouvernes. L'analyse historique de la construction du jury montre combien ce tableau des representations actuelles du jury par les jures est baigne par l'histoire: il y a bien, dans notre formation sociale, une structuration culturelle et sociale de l'experience du jury historiquement constituee. On mesure donc aussi combien les representations actuelles du jury sont prisonnieres de l'histoire des strategies par lesquelles une pratique institutionnelle et judiciaire particuliere a successivement recherche son propre fondement.


  • Résumé

    The study of the jury of cour d'assises, as representative institution, can constitue a privileged observatory of process of representation defined as a technology of mediation, a modality of joint between state and society. In fact, talking about jury can be an opportunity, for ancient jurymen, talking about the comprehensive relations of power and technics that let these to act upon our social formation, in short, to tell what they think of this mechanism of representation, how they perceive it, how they represent it to themselves. Thus, talks of jurymen can be considered as stagings, as representations of this judiciary representation and beyond, because the criminal justice system combines with our social system, representations of representation in the aggregate social system, this means stagings of social universe divisions and of all that can legitimate this break between governors and governeds. Historical analysis shows how this picture of current representations of jury by jurymen is stepped by history: there is, in our social formation, a social and cultural structuration of experience of jury historically constituted. We measure consequently also how the representations of jury are, in a way, imprisoned of history of strategies through which a judiciary and institutionnal practice has successively been searching for his own foundation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3794
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.