Des moyens d'évangélisation aux projets de développement : les micro-réalisations de l'Eglise catholique dans le diocèse d'Abomey (Bénin)

par William Comlan

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Emmanuel Terray.

Soutenue en 1989

à l'EHESS .


  • Résumé

    Depuis vatican ii, le nombre des oeuvres sociales de l'eglise beninoise a augmente, surtout dans le diocese d'abomey. Mais, a la difference des anciennes oeuvres missionnaires, l'objectif n'est pas d'evangeliser a tout prix. C'est l'homme, quel qu'il soit, qui est soutenu, "conscientise" rendu a meme de comprendre les enjeux d'aujourd'hui et de demain. Le probleme de l'elitisme ne peut se resoudre que par le relevement du niveau des populations villageoises. Mais, la formation donnee aux jeunes dans les centres ouverts par l'eveque d'abomey se veut aussi quete d'identite, la nouvelle generation devant assurer la mutation positive des zones rurales ; de meme, elle vise la " conversion des coeurs ", l'eglise considerant qu'aucune mesure economique ou politique ne serait efficace si les beninois n'apprennent pas a s'aimer les uns les autres et a aimer leur pays (cf. Lettre pastorale des eveques, careme 1989). L'action de mgr agboka, tout en creant les conditions de la modernisation des secteurs agricole et informel, constitue la preuve que, pour mobiliser les populations rurales, il faut des chefs honnetes, competents et particulierement sensibles aux besoins de chaque localite. Les elites politico-administratives, incapables d'imposer les changements qu'elles jugent necessaires, evoquent souvent la "resistance au progres" des paysans. Aucun reformateur ne peut etre efficace s'il ne prend soin de gagner la confiance des populations ; c'est a cette seule condition qu'elles disent ce qu'elles veulent, et font ce qu'on leur demande.


  • Résumé

    Since vatican ii, the number of social activities of the church of benin has increased, particularly in the diocese of abomey. But unlike past missionary activities, the purpose is not longer to evangelize at all costs. It is the human being, be as he may, who is supported, "conscientised" and made to realize what is as stake today and in the future. The problem of elitism can only be resolved by a heightened awareness of the villages populations. But the instruction given to the young in the centers opened by the bishop of abomey is intented to be a search of an identity, the new generation having to operate the positive mutations of the rural areas ; similarly, it aspires to the "change of the hearts", the church considering that no economical and political action would be efficient if the benin people do not learn how to love each other and to love their country (the bishops' letter, lent 1989). His bishop agboka's action while creating the conditions of modernization of the informal and agricultural districts, shows that in order to mobilize the african rural population, it is necessary to find chiefs who are honest, skilful and particularly sensitive for the need of each locality. The political and administrative elits, unable to impose the transformations they consider as necessary, often evoke the peasants "resistance to progress". No reformer can be efficient if he does not take into account the populations. . . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MSH TH 3744
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.