Les Coccolithophorides (Prymnesiophyceae) du littoral : genres Cricosphaera, Pleurorochrysis, Cruciplacolithus, Hymenomonas et Ochroaphaera : ultrastructure, cycle biologique, systématique

par Jacqueline Fresnel

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Chantal Billard.


  • Résumé

    Ce travail a pour objectif de faire la mise au point de nos recherches sur les Coccolithophorides du littoral, toutes obtenues en cultures unialgales. La description des organismes au microscope photonique est suivie de l'étude au microscope électronique de leur couverture cellulaire (différentes catégories d'écailles organiques et coccolithes en met et meb) et de leur ultrastructure. L'accent est mis sur la coccolithogénese et les caractères ultrastructuraux de l'appareil flagellaire. L'étude du cycle complet a été réalisée chez Pleurochrysis pseudoroscoffensis par l'observation de toutes les étapes de la fécondation entre zoides haploides issus de filaments jusqu'à la réapparition de la génération diploide à coccolithes. En outre, un nouveau type d'alternance de générations est mis en évidence chez trois espèces à trémalithes, Ochrosphaera neapolitana, Hymenomonas lacuna et h. Coronata. Il est notamment montré dans ce travail: 1) la présence de deux sous-groupes parmi les espèces à cricolithes; 2) la particularité d'Ochrosphaera dont les coccolithes se surcalficient progressivement; 3) l'originalité des Coccolithophorides quant aux racines microtubulaires liées aux bases flagellaires et la présence d'une racine, qualifiée de contractile, chez tous les genres étudiés; 4) que la morphologie fine des écailles organiques caractérise les générations. La réunion des genres à tremalithes dans la famille des Hymenomonadaceae est proposée ainsi que la création d'une nouvelle famille pour les espèces à cricolithes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1vol. (281 p.)
  • Annexes : 170 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Marseille. Endoume). Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU). Institut Pythéas.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : K-615
  • Bibliothèque : Université de Caen Normandie. Bibliothèque universitaire Sciences - STAPS.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire océanologique. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C IV b / FRE / c
  • Bibliothèque : Station biologique. Service de documentation scientifique.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : 589.3/FRE
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque de botanique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : CRYP A 2725
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.