Role des bacteries dans le reseau trophique et les processus de mineralisation d'un marais atlantique type claire a huitres

par M-GENEVIEVE FRIKA SAINCT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Daniel Prieur.

Soutenue en 1989

à Brest .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Un bassin type claire a huitres a servi pour evaluer l'importance des bacteries dans le reseau trophique d'un marais atlantique. En moyenne sur l'annee, la biomasse bacterienne represente 16% du carbone organique particulaire, 30% de la biomasse phytoplanctonique et 95% des cellules bacteriennes sont libres. La temperature semble etre un facteur cle de cet ecosysteme. Les bacteries sont broutees en majorite par des protozoaires de taille inferieure a 8 m, en particulier par ceux de taille inferieure a 3 m avant la vidange et apres le renouvellement de l'eau de la claire a huitres. En ete quand la densite bacterienne est tres elevee, des predateurs de taille superieure a 8 m consomment egalement des bacteries. Jusqu'a 76% de l'azote des acides amines sont assimiles par des bcteries. Une mineralsation de nitrate domine en hiver et au printemps alors qu'en ete il existe essentiellement une production d'ammoniaque. Ceci suggere une selection des populations bacteriennes actives dans la colonne d'eau au cours des saisons. Cependant, la mineralisation est plus importante dans les sediments que dans la colonne d'eau. De forts flux d'ammonium ont ete mesures a l'interface eau-sediment au printemps et en ete. Ces flux fournissent 10 fois plus d'azote mineral dissous a un litre d'eau de la colonne que l'eau d'alimentation. Ils constituent une source nutritive supplementaire pour le developpement du phytoplancton en ete. Les bacteries representent un maillon significatif de cet ecosysteme comme source trophique et comme agent de mineralisation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Annexes : 192 REF

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.