L'homme communique comme unique : modèle systémique de la communication interpersonnelle finalisée

par Gilles Le Cardinal

Thèse de doctorat en Sciences de l'information

Sous la direction de Hugues Hotier.

Soutenue en 1989

à Bordeaux 3 .


  • Résumé

    Dans le premier chapitre est decrit un itineraire personnelconduisant de la physique a la communication. Le deuxieme chapitre definit les concepts sur les quels sont fondes le travail de modelisation de la communication interpersonnelle qui est definie comme "un processus de mise en commun de ce que chacun est d'unique dans un systeme donne". Une situation "unite d'interaction" permet d'introduire la notion de "bit a la puissance n" qui mesure le volume generalise d'une decision prise par n acteurs. Un lien est etabli entre cette approche originale de l'interaction et le dilemme du prisonnier, classique en theorie des jeux. Elle permet d'introduire de facon rigoureuse le concept de confiance. Le modele est ensuite developpe de facon analytique dans le troisieme chapitre. Quatre facteurs declenchants d'une rencontre sont mis en evidence ainsi que quatre fonctions-objectifs : transfert d'information, pilotage de l'action, creation de relation et decouverte de l'identite des acteurs. Nous proposons ensuite de segmenter une sequence d'interaction en etapes et sous-etapes, depuis la mise en presence jusqu'a la mise en absence. Les deux principaux domaines d'application du modele sont donnes dans le dernier chapitre : - la maitrise de la communication dans les procedes a hauts risques. - l'analyse des problemes rencontres dans la communication en situation de handicaps.


  • Résumé

    The first chapter outlines the author's academic journey from physics to the study of communinication. The second chapter introduces the concepts which form the basis of the system of interpersonal communication, defined as "a dynamic process of placing in common in a given system that which is unique in each person". A situation "unit of interaction" introduces the concept of a "bit to the power of n" which is measurement of the scope of a given decision taken together by actors. A link is established between this new approach to interaction and the "prisoner's dilemma", paradigm of the theory of games. A mathematical parameter is thus interpreted as a barometer of trust. The resulting model is then developed analytically in the third chapter. Four initial motivations (necessity, security, facility, pleasure) arising from an interpersonal encounter are placed against four functionally-defined objectives : transfer of inforlation, guidance of creative action, creation of relationship and discovery of the actors' identity. It is then suggested that a sequence of interaction be isolated and analysed in cross-section, in its steps and sub-steps,from interpersonal recognition to separation. Lastly the two fields of application : the human factor in high risk process control, alternative and augmentative communication.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 333 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Bordeaux Montaigne. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Lettres et Sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.